Bonjour à toutes et tous,

Quel lien s'il était nécessaire, peut exister entre la Casamance et ses manguiers, l'association Sous le Manguier et une matinée yoga au profit de Sous le Manguier.

Il en existe bien "un" dont j'ignorais l'existence, coïncidence diront certains !!! Allez je vous laisse découvrir le temple d' Ekabaresvara et son Manguier.

On dit que Kanchipuram donne le bonheur éternel à ceux qui lui rendent visite. Située à 65km de Chennai, sur les rives de la rivière Vegavathy, Kanchipuram est connue comme la ‘cité d’or’ ou ‘la cité aux mille temples’. Elle est aussi considérée comme l’une des sept villes les plus sacrées de l’Inde (Sapta Puri).

Kanchipuram fut la capitale des rois Pallavas du 6ème au 8ème siècle. Elle était alors connue comme un ghatikasthanam, c’est à dire ‘un lieu où l’on vient s’instruire’. Si cette ville comptait des milliers de temples à une certaine époque, il n’en reste plus qu’une petite centaine maintenant.

La cité d’or est divisée en deux grandes parties : Shiva-Kanchi, au Nord, et Vishnou-Kanchi, à l’Est de la ville. On trouve aussi un groupe de temples jaïns au Sud, en traversant la rivière.

Le temple d’Ekambareshvara

C’est le plus vaste temple de Kanchipuram, d’origine très ancienne et sans doute antérieur aux Pallava. Il est en effet lié au mythe du lingam de terre.

Le mythe du lingam de terre

 

Sous le manguier, Parvati adore le lingam de terre, sous l’œil de Shiva

Un jour qu’elle était d’humeur facétieuse, Parvati posa les mains sur les yeux de Shiva, abîmé dans une profonde méditation. Ce jeu eut pour conséquence de plonger l’univers dans l’obscurité et de suspendre toute vie. Furieux, Shiva envoya son épouse sur Terre, près de la rivière Vegavati, pour y méditer sa faute. De la terre humide prélevée à la berge de la rivière, la déesse façonna un lingam qu’elle vénéra à l’abri d’un manguier. Pour éprouver sa force d’âme, Shiva envoya des trombes d’eau, mais la déesse serrait si fort le lingam entre ses mains qu’il résista au flot. Cette légende, rapportée dans le Mahabharata, explique aussi l’apparition du troisième œil de Shiva : comme il avait les yeux clos, un troisième lui apparut sur le front, de manière à toujours éclairer le monde en dépit des facéties de son épouse.