Bonjour à toutes et tous,

On enfume l' Afrique de tous les cotés ? Non ?

 

Les cigarettes suisses vendues en Afrique sont deux fois plus toxiques.

Une enquête publiée par l’ONG suisse Public Eye révèle que les cigarettes suisses vendues en Afrique sont plus toxiques et addictives que celles de l’Europe et de l’Amérique du Nord.

Une marchandise que la Suisse n’aurait pas pu écouler sur le Vieux continent, soumis à des normes plus strictes.

Ces pratiques industrielles cachent de gigantesques enjeux économiques, mais dévastateurs pour le continent africain.

• L’OMS estime à 77 millions le nombre de fumeurs en Afrique, soit 6,5 % de la population du continent.

• L’Institut international de santé au travail prévoit, d’ici à 2025, une croissance de ces fumeurs de 40 % par rapport à 2010, soit la plus forte augmentation à l’échelle mondiale.

• Dans ce contexte, les cigarettes suisses sont qualifiées de « gage de qualité » par les consommateurs africains.

• Le Maroc reste l’un des grands consommateurs de ces cigarettes : le pays a importé 9 000 tonnes de cigarettes suisses en 2017, soit l’équivalent de 3,62 milliards d’unités.

• Et l’Afrique du Sud est le 2e pays importateur de cigarettes suisses.

• Pourtant, les cigarettes suisses exportées vers l’Afrique révèlent des taux de nicotine deux fois supérieurs aux normes européennes.

• En effet, contrairement aux États membres de l’Union européenne, la Confédération helvétique n’est pas tenue de respecter les « règles relatives à la fabrication » émises par la Commission européenne.

• L’Institut de santé au travail a ainsi démontré la présence d’un taux de nicotine de 1,28 milligramme par cigarette pour des « Camel Swiss made » vendues au Maroc, contre 0,75 milligramme pour des Camel Filters vendues en Suisse.

• Pour les fabricants de tabac suisse qui appliquent cette politique « deux poids deux mesures », l’enjeu économique reste colossal : il s’agit de compenser en Afrique la baisse des fumeurs en Occident.

• Une étude en 2016 montre ainsi une production de 34,6 milliards de cigarettes suisses pour des recettes d’exportation de 561 millions de francs suisses.

Article du journal La croix d', le